Isabelle ROGUES DE FURSAC  

 

Rogues de Fursac Isabelle

La grand-mère Isabelle... Madame de Bruet...

Une forte personnalité ! Et toujours une histoire à raconter.

Comment faisait-elle pour toujours gagner aux dominos ?

Les habitués du repas du dimanche à Monsalut ont tous un souvenir inaltérable des joutes oratoires entre la tante Jeanne Dupuy et son "amie" Mme de Bruet...

Elle passait, du moins en été, la moitié de la semaine à Riandolle. Pour y aller elle empruntait un vieux bus poussif qui, à l'aller dévallait à une vitesse inquiétante la descente vers Riandolle, mais qui, au retour, avait le plus grand mal à vaincre la côte de La Force.

On peut dire qu'elle a élevé seule ses 4 enfants, son Etienne de mari ne sortant pas souvent la tête de ses lectures. Elle nous a laissé un (des ?) carnet(s)/journal.

L'un d'entre eux, particulièrement intéressant, rédigé entre octobre 1933 et juillet 1942 a été numérisé, transcrit et diffusé (merci à lui) par Renaud.

001

carnetIRF0

A la fin de sa vie, elle passait 3 mois par an chez chacun de ses enfants. Les relations étaient parfois un peu difficiles mais elle nous a laissé un souvenir d'une personne d'une grande richesse et d'un humour parfois décapant.

Elle a postulé à un concours de longévité organisé par la revue Historia, mais curieusement dans son argumentation pourtant étoffée, elle ne fait nullement allusion à son ancêtre Marie-Angelique Dubois du Miret, dont elle a possédé un beau portrait en pastel. Cette aïeule a pourtant détenu pendant 60 ans le record de longévité des français. Née en 1705, elle est morte en 1812 à l'âge de 106 ans 11 mois et 15 jours, comme indiqué en toutes lettres sur son acte de décès...

concours0