Edmond FONTAN  

peintre gifs animes 1512437

Pourquoi réserver une page à Edmond Fontan ?

Parce que ses aquarelles, en grande quantité à Monsalut, ont illumé les murs de nos enfances...

Edmond Fontan  était le mari de Julia Dignac, fille d'Annie Ducourt, et donc la nièce de Julien Ducourt. Pas très proche, mais de nombreuses aquarelles représentent notre environnement. Et la célébrité locale d'Edmond Fontan ne peut être niée.

Peintre et aquarelliste autodidacte. Il était dessinateur à la Compagnie des chemins de fer du Midi.

Il réaCapture2019 02 17 17.18.49lisa de nombreux paysages urbains du bordelais qui ont valeur de documents archéologiques et du Pays basque. Il réalisa une série d'aquarelles concernant les fouilles du cimetière de Saint-Seurin en 1910. Il était membre de la SAA de Bordeaux puis de l'Atelier. Expositions  la S.A.A. de 1882  1929, au salon de Paris et  l'étranger, il a été plusieurs fois médaillé. Le Musée des Beaux Arts de Bordeaux possède une aquarelle : Place du vieux marché  Bordeaux et le Musée d'Aquitaine une collection de plus de 2000 pièces, don de la Sté archéologique de Bordeaux.

Edmond Fontan produit ses œuvres dans un souci constant d’exactitude. L’archiviste de la Ville, Gaston Ducaunnès-Duval, désire conserver la mémoire visuelle d’une cité en mutation. Il passe alors commande à Fontan d’une série d’aquarelles représentant le vieux Bordeaux, produit ses œuvres dans un souci constant d’exactitude. Il livre de véritables témoignages à vocation archéologique. L’archiviste de la Ville Gaston Ducaunnès-Duval désire conserver la mémoire visuelle d’une cité en mutation. Il passe alors commande à Fontan d’une série d’aquarelles représentant le vieux Bordeaux.Au total, l’artiste produit pour les Archives une quarantaine de planches. La collection est progressivement complétée par des achats et des dons.


Issu d'un milieu modeste -son père était tailleur de pierre - Edmond Fontan (Bordeaux, 9 mai 1854- 18 février 1929) est dessinateur pour la Compagnie des chemins de fer du Midi. Il pratique l'aquarelle par loisir, s'intéresse à la vieille cité de Bordeaux et sillonne la région. Maîtrisant parfaitement la technique, il s'attache à restituer les matériaux et les ambiances. Il expose au Salon de Paris dès 1882. Membre de sociétés artistiques locales, comme la Société des amis des arts ou l'Atelier, il reçoit de nombreuses médailles.

Je présente ici quelques oeuvres restées dans la famille chez les uns ou les autres. Deux d'entre elles sont dédicacées à nos tantes Germaine et Madé. Une autre est une représentation de la Briqueterie de Bastian.