carte postale riandolle

Riandolle

 


 Riandolle 2020

La belle demeure de la tante Jeanne Dupuy au bord de la Dordogne. Celle qui a joué au croquet avec Henry IV comme l'affirmait le cousin Vincent !

Chacun se souvient de cette tante résolument moderne (elle conduisait dans les années 30) jusqu'au jour de la mort accidentelle de sa fille Colette. Tout s'est arrêté pour elle ce jour là ! Mais elle est toujours restée très accueillante et chaque année je passais le mois de juillet à Riandolle avec ma mère et ma soeur. Et c'est alors qu'étaient organisées dans le superbe parc de Riandolle les kermesses des "Enfants de France" de Bergerac. Philippe nous rappelle qu'une année y fut même accueillie une jeune vedette écrivaine : Minou Drouet !

Cédée en viager au métayer Delbert, la partie château, maintenant orthographiée "Riandaule" a été achetée par une riche avocate américaine qui en a fait une location touristique de luxe à 700 €uros la nuit...

DormirRiandolle

J'ignore ce qu'est devenue la partie des Desport. Charlotte y vivait encore avec sa petite fille, il y a une dizaine d'années. Nous y sommes repassés avec mon père vers 2010, mais tout avait l'air vide, pour ne pas dire à l'abandon. Sur les photos Google Maps, il semble que le toit ait été refait... Et pour visiter le parc, c'est ici :

visiter parc Riandolle

 Ou là (mais c'est plus cher...) :

2e visite

 

 

Le site Manoirs et châteaux donne les indications suivantes :

Au XIIe siècle après la première Croisade, les Caumont viennent s’installer à La Force. François de Caumont se marie avec Philippine de Beaupoil, descendante directe des Prévôt, anciens seigneurs de l’endroit, en 1554. La dynastie des Caumont La Force marque durablement l’aristocratie française ancienne. Le pays est ravagé par la guerre de Cent Ans, et ne redevient français qu’après la Bataille de Castillon, en 1453. Par la suite, La Force est animée par les guerres de religion, le protestantisme y étant très implanté. Le manoir de Riandolle fut la propriété des Caumont et des Dupuy, ce manoir était un tournebride qui servait jadis aux parties de chasse et de pêche à côté d'un port où s'amarraient les gabarres ducales.