Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 

Les kermesses de Monsalut

 

 

Kermesse de Monsalut

 

1955

Après 50 ans de bons et loyaux services, le chanoine Patry, curé de Cestas est remplacé par le jeune Etienne Damoran.

Le père Damoran est bien connu car, ancien prête-ouvrier, c'est l'initiateur de la première cité ouvrière coopérative des Castors, à Pessac et de la maison de repos de jeunes filles du château Haussmann à Cestas puis de la construction des nouveaux locaux à L'Ajoncière.

etienne damoran

Il assure son ministère également à Gazinet.

Prenant en compte la forte évolution démographique de Gazinet dont la population représentait au début des années 60 plus de la moitié des habitants de la commune, le père Damoran forme le projet de construire une nouvelle église pour remplacer la petite chapelle. Pour financer ce projet des kermesses furent organisées à Monsalut chaque année au mois de juillet. Marguerite Boy donna au diocèse le terrain de 4 800 m², situé juste derrière la chapelle, pour l'implantation de la nouvelle église.

spectacle2

Cependant, fin des années 50, le curé de Toctoucau, voulant alléger la mission du père Damoran, proposa de prendre en charge les offices et le catéchisme à Gazinet. Le père Damoran était tellement apprécié par les jeunes de Gazinet qu'ils rendirent la vie impossible au nouvel officiant (Bien avant Mai 68 nous fîmes notre révolution : les murs de la chapelle furent immédiatement couverts d'inscriptions au charbon de bois "On veut le père Damoran !") tant et si bien qu'il se retira très vite du secteur de Gazinet et le Père Damoran y revint. Cependant, cet épisode mit à mal le projet de construction et ce qui devait être une grande et prestigieuse église s'est limité de fait en une modeste salle de catéchisme. Pensant que cette place était maintenant communale, je suis intervenu auprès de la mairie pour qu'on lui donne le nom de notre grand-mère, mais le maire de Cestas m'a répondu que l'acquisition par la commune n'a pu aboutir et qu'en conséquence, ce terrain est toujours la propriété du diocèse. Cependant, à l'occasion du passage de Monseigneur James à Cestas et en présence du maire, il a été décidé d'un commun accord de répondre positivement à ma demande.

Il va donc y avoir à Gazinet la Place Marguerite Boy. Une reconnaisssance bien méritée pour notre grand-mère qui s'est toujours fortement investie pour la paroisse.

J'interviens auprès des deux structures pour faire avancer le dossier.

Pendant 5 ou 6 ans la kermesse de Monsalut et sa préparation mettaient en effervescence le domaine et plus généralement le village de Gazinet.