briqueterie2

La briqueterie

 

 Plan Bastianb

 

Julien Ducourt et son épouse Léontine achètent les deux briqueteries de Pey-Martin et de Bastian le 23 septembre 1884 au Général Rollet.

Les 2 briqueteries sont regroupées à Bastian, le long de la voie féFacture Ducourt Pey Martin1886 coul 1200rée. L'argile était prélevée sur la propriété de Monsalut et transportée dans des wagonnets tirés d'abord par des cheveaux puis par motrice électrique Décauville.

 

 

La "Briqueterie Mécanique de Pey-Martin" était spécialisée dans la brique réfractaire pour fours de boulangers ou fours de locomotives. Un four à feu continu avec chauffage par le gaz était utilisé dès la fin du 19e siècle.

Philippe BuPub briques rfractaires 900lté dit bien se souvenir que "de gros stockages de gaz étaient implantés près de la gare, ce qui était à l'époque assez novateur". Il pensait que c'était là l'origine du nom de "Gazinet". En fait, la station de chemin de fer a pris le nom d'une chartreuse ayant appartenu en 1770 au sieur Jean-Simon Paris, avocat au Parlement de Bordeaux et professeur de rhétorique au collège royal de Guyenne.

ouvriers_briqueterie-2-1200

Julien Ducourt a initié l'école de Gazinet dans un bâtiment lui appartenant et a rémunéré l'institutrice dans un premier temps.

  Cliquer sur les images pour agrandir

A partir de 1925 Julien Ducourt cède la majorité des actions à la famille Denise... et la famille Ducourt ne touchera plus jamais le moindre dividende ! En revanche le retrait d'argile est facturé au wagonnet... comptabilisé par un ouvrier de la briqueterie !

 briqtrie ans50 0

Briqueterie années 50 1200 La briqueterie de Pey Martin en 1899 par Fontan