Les COULON et DUBOIS  

 Maîtres de Forges et grands Maîtres des Eaux et Forêts 

taque Coulon

Cliquer sur l'image pour agrandirXG3 1726wb

 

De nombreux documents nous relatent la vie et l'action de cette riche famille de Maîtres de Forges. Le père de Marie Angélique, Nicolas Dubois de Crancé était Directeur de la manufacture d'armes de Charleville. Son grand-père également... Son beau-père, Gérard Coulon était commissaire de l'Artillerie de Louis XIV. Les Coulon reçurent en leur demeure Pierre 1er de Russie lors de son passage à Charleville.

 

 Les carolopolitains assistent le 23 et 24 juin 1717 à la visite de la ville par Pierre Ier, tsar de toutes les Russies.Ces nouveaux carolopolitains assistent le 23 et 24 juin 1717 à la visite de la ville par Pierre Ier, tsar de toutes les Russies.Pierre le Grand est lui-même bâtisseur d'une ville nouvelle promise à un bel avenir, Saint-Pétersbourg. Il arrive de Paris et s'arrête à Reims puis plus longuement à Charleville. Il y séjourne une nuit, dans le pavillon des COULON, à l'angle de la rue de Flandres et de la place de Nevers, avant d'embarquer sur la Meuse pour rejoindre la Flandre où l'attend son épouse.Les habitants de Charleville se pressent sur son passage et contemplent avec étonnement et curiosité cet homme avide de ce qui est grand, honorable et utile, aimant l'art mais méprisant le luxe, rappelant par "l'étrangeté de ses manières" (au regard de l'étiquette qui prévaut au sein de la Cour française) ce "peuple sauvage", semble-t-il, dont il est le souverain. Son air est plein d'audace, comme il convient à un maître absolu, mais aussi de candeur. Ses mouvements brusques et précipités décèlent la violence de ses passions et l'impétuosité de son caractère.

Source : "Généalogie des Ardennes"

 

noblesse Gérard Coulon

 

 

Dès le premier conflit du règne de Loius XIV (1667/68) on voit apparaître les Coulon comme fournisseurs de munitions.

Les tuyaux utilisés pour l'irrigation de Versailles et de Marly furent en grande partie fournis par les Coulon.

forges Coulonpar l'Association Le Savoir...Fer

 

 

Louis André a consacré un article à ce sujet :

"Les Coulon, Maîtres de Forges ardennais au temps du roi-soleil" Revue historique ardennaise n°21 -1986

 

En voici un extrait :

 

“Au 17ème s., les GALOPIN à HARAUCOURT ou les COULON (qui exploitent au moins 13 forges pendant plus de 6 ans) en sont (de puissants Maîtres de Forges, exploitant conjointement usines et bois) --- les meilleurs exemples.

Ces fermiers contrôlent ainsi les forges et fourneaux, mais surtout les approvisionnements nécessaires à leur marche.” p.32 ... “Les COULON sont bien représentatifs des Maîtres de Forges du 17ème s. aux activités multiples et qui s’insèrent parfaitement dans le système économique de leur époque. Ils s’appuient sur leurs solides racines marchandes et les multiples liens familiaux qui unissent les membres de la bourgeoisie carolopolitaine. Fermiers des principaux propriétaires de forêts et d’usines, ils contrôlent les moyens de production et peuvent s’enrichir. Leur ascension sociale est d’ailleurs facilitée par leurs puissants protecteurs comme en témoigne l’anoblissement de G. COULON, protégé de LOUVOIS. La réussite exceptionnelle de cette famille et de ses activités métallurgiques à l’échelle de tout un département, tient d’abord à la reprise économique du début du règne puis à la guerre. Les fournitures d’armement et les marchés royaux ou princiers particuliers, leur permettent de maintenir une très forte activité métallurgique malgré le retournement de la conjoncture dès les années 1685/90. L’expansion exceptionnelle de la métallurgie ardennaise à cette époque profite d’ailleurs également beaucoup de l’affaiblissement de ses concurrentes luxembourgeoises ou d’Entre-Sambre-et-Meuse dû aux guerres.” p.46/47.

“Un autre type de fourniture dans lequel G. COULON va exceller est celle des tuyaux en fonte. En 1665, LOUIS XIV entreprend la reconstruction de VERSAILLES ---. Le premier à fournir ces articles (tuyaux de fonte) est le Maître de Forges de CONCHES en Normandie dès l’année 1671. COULON commence à livrer les siens en 1672. Dès lors il fabrique chaque année des tuyaux pour les fontaines et les travaux d’hydraulique de VERSAILLES puis MARLY. Très vite il se spécialise dans la production de pièces du plus important Ø: 18 pouces -48,6 cm- et de 1,05 m de longueur, pesant environ 135 kg. Comme pour les bombes creuses, la fonte des tuyaux de grandes dimensions est très délicate et demande une parfaite connaissance technique de la fonte en sable ---. (Pour) les gros tuyaux pour la conduite des eaux, (l’encyclopédie indique qu’ « on enterre le moule dans le sable qui est au devant du fourneau, les jets et les évents hors du sable. On perce alors la coulée du fourneau avec un ringard et la fonte coule d’un seul jet dans le moule » p.43. Et un peu plus loin: “Naturellement comme pour les munitions d’Artillerie, LOUVOIS s’adresse à G. COULON dont il connaît les capacités. Celui-ci reçoit en 1685, l’'énorme commande de 23.000 toises -45 km- de tuyaux de fonte de 18 pouces de Ø. Pour honorer cette commande -elle représente la production moyenne de plus de 18 fourneaux pendant une année !- COULON mobilise toute sa capacité de production.” p.44. . À l’occasion d’une visite d’élus du canton de CATTENOM, à P.À-M., on relève: “En 1664, le roi LOUIS XIV a fait construire un réseau de tuyaux en fonte grise devant transporter l'eau de la station de pompage de MARLY-s/Seine aux fontaines et à la ville de VERSAILLES. Ces tuyaux ont été en service pendant plus de 330 ans.”

 

Gérard Coulon acheta une charge de grand Maître des Eaux et Forêts. 

Cette charge fut transmise à 2 de ses fils (Edmond I Coulon, Edmond II Coulon) et à un de ses petit-fils (Jean-Baptiste Coulon).

 Une abondante littérature aborde l'action de la famille Coulon dans cette activité.

Un document signé Maurice BACH explique en détail le fonctionnement de cette charge.

gds maitresEF

Maurice de Bénazé a fait des recherches approfondies sur cette branche familiale et les a publiées dans un document que vous pouvez consulter en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Coulon benaze0