Imprimer
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Lagarde10 900

 

 

  Jacques II de BRUET 

 

Jacques de Bruet, seigneur de Lagarde et écuyer, était issu d'une famille connue depuis le XVème siècle dans le Marmandais. Ce petit seigneur protestant, maître de camp d'un régiment de cinq compagnies et s'était signalé en 1589, sous les ordres du maréchal de Matignon, dans l'organisation de la défense de Condom contre les entreprises de la Ligue.

En 1604, le roi le nomma gouverneur de Tonneins-Dessus, fonction qu'il exerçait toujours en février 1621 lorsqu'il jura fidélité à l'assemblée de La Rochelle. Celle-ci appela le 10 mai suivant, les protestants aux armes. Lors de la campagne de Louis XIII qui s'ensuivit contre La Rochelle et le midi, Lagarde négocia la reddition de Tonneins aux forces royales. Les places protestantes réduites ou soumises, Louis XIII regagna Paris en janvier 1622. Aussitôt les réformés reprirent les armes et leur chef, le duc de La Force s'empara de TonneinsDessous. Il captura à cette occasion Jacques Bruet de Lagarde et son suzerain, Jacques Stuert de Caussade, comte de la Vauguyon, seigneur de Tonneins. Tous deux furent par la suite, incarcérés à Sainte-Foy.

 

"Jacques De Bruet, IIe du nom, Ecuyer, Seigneur de la Garde & de St.-Caprasi, Gouverneur pour le Roi des Ville & Château de Tonneins, où il se comporta avec tant de courage & de prudence, pendant les guerres de Religion, qu'il mérita les applaudissements du Roi & de la Reine, par plusieurs lettres, aussi flatteuses qu'honorables pour fa famille. Il testa le 29 Janvier 1648. Il avait épousé, le 10 octobre 1617, Françoise de Moreli de Choisy."

Jacques de Bruet exerça plusieurs fois le consulat et était mestre de camp d'un régiment de 5 compagnies.

 

20190817 171120 copie

10 novembre 1604

Devant les problèmes que pose la gestion de Tonneins-Dessous, entre une population protestante et son seigneur catholique, le roi Henry IV nomme Jacques de Bruet, Sieur de Lagarde, protestant zélé, noble de Grateloup, Gouverneur du château de Tonneins, sous la seule autorité du gouvernement de la province. (Vers la Tolérance et la liberté" Actes du colloque "Leçons de l'édit de Nantes" Ville de Tonneins 1999)

Bt JacBruet ducMayenne0

 

Trois ans plus tard, le 18 juillet 1621, Tonneins ouvrait ses portes à Louis XIII.

Renaud, notre cousin récemment décédé, évoquait ainsi cet épisode :

Jacques était le seigneur d’une cité huguenote de Gascogne, qui en 1621 choisit de protéger son peuple contre l’assaut du roi Louis XIII, venu à la tête d’une armée de 60 000 hommes. Le peuple voulut mourir pour sa terre et resta fidèle à sa religion, de la même manière que les habitants de Marmande qui furent tous massacrés quatre siècles auparavant par l’armée du dauphin qui devint le roi Louis VIII, lors de la croisade des Albigeois. Au lieu de cela, Jacques choisit de sauver la vie de tous, en effectuant un choix difficile : il renia la religion huguenote et rendit les clefs de la ville, à la grande fureur des siens, sous prétexte que «nous sommes d’abord Français». Louis XIII protégea Jacques pour ses choix scrupuleux et les rois successifs récompensèrent notre famille pendant plusieurs siècles.

 

Jacques de Bruet fit construire l'actuel château de Lagarde en 1624. On peut trouver une littérature abondante sur Jacques de Bruet et Tonneins. En particulier dans les ouvrages de L.F. Lagarde au 19e siècle.

livre Tonneins extrait livre tonneins