Julien DUCOURT  

 

JLDCTa5

Julien Ducourt, l'assistant de Jules Chambrelent, le briquetier, l'agriculteur, le viticulteur..., l'homme politique, dans les traces de son beau-frère Jean Dupuy.

Pub briques rfractaires 900Julien et Léontine Ducourt achètent à Charles Rollet en 1884 les deux briqueteries de Pey Martin et de Bastian créées par son oncle et beau-père le médecin Général Nicolas Rollet. Elles sont regroupées à Bastian mais conservent pour raison sociale "Briqueterie mécanique de Pey Martin".Julien Ducourt dvt briques 900

L'argile était prélevée sur la propriété du Général Charles Rollet. Au décès de celui-ci, en 1915, Julien Ducourt souhaite acquérir la propriété Rollet, mais ayant acheté Les Sources en 1913, il ne peut s'en porter acquéreur. Il demande donc à Jean Dupuy de l'acheter. Par acte du 24 janvier 1916 Jean Dupuy achète pour 200 000 Frs la propriété de Monsalut à Henry Rollet.

Le 2 février 1919 il la revend à son beau-frère pour la somme de 90 500 Frs "en bonnes espèces de monnaie et billets de la Banque de France pris et acceptés pour numéraire, le tout compté et délivré dès avant passation des présentes et hors de la vue du notaire soussigné...". Ce qui , compte tenu de l'inflation (200 000 Frs 1916 = 406 000 Frs en 1919) représente moins du quart de la valeur initiale... Merci Beau-Frère !

Et hors de la vue du notaire... Je soupçonne le cadeau d'anniversaire.

0006

 

Pendant ce temps Julien Ducourt s'investi dans la politique.

La famile Ducourt habite la villa Bel Air à Pessac vaste maison bourgeoise qui fera la une de la presse en 1983 lors de l'assassinat des époux Aran les nouveaux propriétaires.

Julien Ducourt sera conseiller municipal à Pessac et Cestas puis conseiller général de Pessac en 1904, 1910, 1919, 1922. Il est battu en 1929 malgré une profession de foi convaincante...

J Ducourt electcanto1929

Au cours de ses mandats de conseiller général il s'investira beaucoup dans le développement des transports urbains. Il sera à l'origine de la construction de lignes de tram et du chemin de fer de ceinture de Bordeaux. Ce chemin de fer était relié à la ligne Bordeaux-Arcachon par deux ponts de type Eiffel, l'un vers la gare de Talence-Médoquine, l'autre vers la gare de Pessac.

Ce dernier inutilisé depuis la 2e guerre, fut démolit dans les années 70.expo Julien Ducourt 1200

Le retour du tram et les liaisons avec le Médoc rendirent nécessaires la renconstruction d'un nouveau pont aux Echoppes à l'emplacement de celui qui a été démoli. Un historien de la ville de Pessac, Monsieur Jacques Clémens, a retrouvé dans les archives du conseil général de Gironde la forte implication de Julien Ducourt dans cette ligne de chemin de fer. Il a donc suggéré à la Région Aquitaine et à la ville de Pessac d'appeler le nouveau pont "Pont Julien Ducourt", ce qui fut accepté.

Le train circule maintenant sur le pont Julien Ducourt.

Plan Pessac Les échoppes

 Bio J Ducourt0

DSCF9873-1200.double mariage

 

  et la discrète Léontine  

 

Dupuy Léontine 1200

 La sœur de Jean Dupuy donc...

Quelques rares photos, un faire-part de décés à 55 ans en 1914 retrouvé par notre cousin Christophe... Pas grand-chose nous est parvenu de cette discrète grand-mère. Mais il nous reste en témoignage un superbe herbier magnifiquement calligraphié de 1875 !

  herbier titre  
herbier 1 1200 herbier2 1200 herbier 3 1200

DSCF4643 1200

 

 

Curieusement, le prénom indiqué sur le faire-part de décès est Marie-Madeleine alors que dans la famille on évoque "Léontine" ce qui est d'ailleurs son prénom à l'état civil...

Dupuy Ducourt001 1200

famille Ducourt1889 1200

 

 

 

    
faire part DC Leontine Dupu

 

Apparaissent sur ce faire-part les familles Antoune, Lacoste, Biot (le célèbre caviste qui sévit toujours à Pessac), Maurin et Deney.

Il semblerait donc que des liens familiaux existent avec ces familles... Qui parmi vous aurait des précisions ?

J'entendais notre grand-mère Marguerite parler des Antoune, mais je n'ai pas trouvé de lien familial avec eux. Il y en a manifestement un. Mais par quelle branche ?